Le dernier équipage de la Station spatiale accoste en un temps record après un lancement réussi

Le dernier équipage de la Station spatiale accoste en un temps record après un lancement réussi

En règle générale, il y a un peu de retard entre le moment où les astronautes se lancent de la Terre vers la Station spatiale internationale et le moment où ils accostent réellement au laboratoire orbital. Cela a à voir avec les orbites relatives du vaisseau spatial de lancement et de l’ISS, ainsi que leur point de décollage de la Terre. L’expédition 64, qui a été lancée aujourd’hui, s’est toutefois amarrée à la station environ trois heures après avoir quitté la Terre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

Le vaisseau spatial Soyouz transportant l’astronaute de la NASA Kate Rubins et les cosmonautes russes Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov a décollé juste avant 2 h HAE et s’est amarré à l’ISS à 4 h 48 HAE – trois heures et deux minutes après le décollage. Les écoutilles entre la capsule et la station se sont ouvertes à 7 h 07 HAE, débutant officiellement le passage de la liste de service opérationnel pour les trois nouveaux membres d’équipage de l’ISS. Par coïncidence, c’est aussi l’anniversaire de Rubins.

Pour avoir une idée de cette vitesse, considérons que Demo-2, le dernier lancement en équipage de l’ISS, s’est amarré à la station une journée entière après son décollage de Floride en mai. En règle générale, la capsule de l’équipage nécessite quelques orbites de plus pour faire correspondre la vitesse et l’altitude avec la station, mais dans ce cas, le moment et les conditions étaient propices pour amener le vaisseau spatial au bon endroit après seulement deux orbites ultra rapides autour de la Terre.

Il y a maintenant six membres d’équipage dans l’ISS, dont les cosmonautes Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner, ainsi que l’astronaute de la NASA Christopher Cassidy qui étaient déjà sur la station.

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Copy link